oui oui je suis encore là

ce n’est pas une désertion mais un break un petit break d’écriture et de confidences.

 

je reviens sur mon blog avec sujet qui me tient à coeur : la folie ordinaire de notre société

 

cette folie nous en sommes tous responsables passivement ou activement

 

bonne lecture

Les images de ce film culte SOLEIL VERT me reviennent en mémoire: une firme toute puissante distribue à une population affamée des biscuits de soleil vert, unique nourriture dans un monde poubelle où la flore, la faune la vie dans toute sa merveilleuse diversité n’existent plus. Délire de l’imagination d’un cinéaste ou vision prémonitoire de notre avenir? PAR NOTRE FOLIE ORDINAIRE DEVIENDRONS NOUS NOS PROPRES FOSSOYEURS?apu6ns2bemncjjohu37m2hkkxvol.jpg

Le principal objectif de toute société c’est de faire des bénéfices croissants.. Il s’agit d’une obligation de résultat vis à vis des actionnaires qui attendent le juste retour des risques qu’ils ont pris en investissant leurs capitaux . Il est bien évident que pour atteindre cet objectif elle doit augmenter sans cesse ses parts de marché tout en limitant de manière drastique ses coûts de fonctionnement..

Cette logique implacable a accouché de monstres froids de plus en plus grands, voraces, avides irrespectueux de la vie , dénués de toute éthique et de sens moral.

§ Des monstres de plus en plus grands :

concentration, fusion absorption c’est un ballet incessant dans lesquels les danseurs sont de plus en plus gros tels des sumotoris trop bien nourris. quelques exemples : Renault s’est allié à Nissan, Aérospatiale Matra a formé EADS avec DASA et CASA, Elf a fusionné avec Total Fina, Rhône-Poulenc avec Hoechst est devenu Aventis repris par Sanofi-Synthélabo. .Carrefour a fusionné avec Promodès, etc.

Les constructions juridiques sont innombrables : groupe classique avec une société mère et ses filiales, enchevêtrements complexes de sociétés, réseaux qui lient les entreprises entre elles ( franchises comme Leclerc par exemple), centrales d’achat, formules mixtes etc… En 2000 , en France la quasi-totalité des entreprises de 500 salariés et plus, les deux tiers des entreprises de 200 à 500 salariés, environ la moitié des entreprises de 100 à 200 salariés et 20 % des entreprises de 20 à 100 salariés appartiennent à des groupes, soit près de la moitié des effectifs salariés totaux en France (industrie, commerce et services).. Le poids des groupes est de l’ordre de 49,6 % des effectifs, 70 % de la valeur ajoutée, 84 % de l’excédent brut d’exploitation et de 73,3 % des immobilisations corporelles (c’est-à-dire les investissements de type matériel.

La plupart des groupes ont également diversifié leur secteur d’activité en étendant leurs réseaux d’influence . Bouygues en est un exemple flagrant : télécom, média avec TF1, presse, BTP, électricité, maintenance des routes, immobilier Le groupe LVMHL organisé autour de cinq pôles d’activités : vins,mode, parfums…et maintenant presse avec l’achat récent des Echos.

De part leur extension verticale et horizontale, ces groupes forment des états dans l’état avec des pouvoirs occultes, des réseaux d’influence qui risquent de remettre en cause le fondement même de la démocratie. Liberté de la presse, liberté des acteurs politiques , ou plutôt allégeance de tous à la puissance de l’argent ????

§ Des monstres de plus en plus voraces :

Avec la logique de la diminution constante des coûts :

- c’est le temps de l’externalisation, stratégie de désintégration croissante de l’entreprise en faisant appel à la sous-traitance. Chez Renault on appelle cela l’ajustement permanent des effectifs .Développée avec le PDG L.Schweitzer l’externalisation permet notamment de diminuer les coûts en jouant sur le pression du marché.

-c’est le temps de la fermetures d’usines jugées peu rentables : Billancourt, Creil, Setubal, Vilvorde et en parallèle l’implantation dans des pays émergents (usine roumaine de Dacia.)

-c’est le temps des délocalisations dans des pays émergents. Aux Etats unis les chemises, Liz Claiborne sont vendues 178 dollars alors qu’elles sont fabriquées aux Honduras pour 74 sous. C’est le cas de Nike qui fractionne le temps d’exécution de ses fabrications non pas en seconde mais en millième de seconde pour aboutir à la fabrication d’une chemise par exemple en 22 opérations et 6 minutes.. Ces 6 minutes sont payées 8 sous soit moins d’un tiers de un pour cent du prix de vente.

-c’est le temps de l’exploitation de la force de travail dans des pays pauvres, ensuite les salaires montent les niveaux de vie s’élève alors diminution des coûts obligent c’est à nouveau la recherche d’un ailleurs ou les coûts de fabrication seront moindres.

§ Des monstres froids irrespectueux de la vie

Depuis la seconde guerre mondiale l’industrie chimique a explosé avec sa cohorte de produits de synthèse. Insecticides, pesticides en tous genres ont ainsi pollué gravement notre environnement Les compagnies qui fabriquent et commercialisent ces produits ont volontairement dissimulé et minimisé les risques liés à leur utilisation. Certaines n’ont pas et n’hésitent pas à mettre en danger notre santé..

Un seul exemple , la société Monsanto multinationale qui a eu un chiffre d’affaires de 5,4 milliards de dollars en 2005,et qui emploie quelque 12 600 personnes. Société qui a conçu : – l’agent Orange durant la guerre du Viêt Nam, responsable de la perte d’une grande partie des forêts du sud vietnam et de multiples cancers et malformations parmi la population

- un herbicide appelé Roundup utilisé en Colombie par le gouvernement, appuyé par les États-Unis, dans le Plan Colombie. ce produit a généré des problèmes sanitaires gravissimes, , érosion et asphyxie des sols, maladies humaines et animales, monoculture, dépendance vis à vis de Monsanto… A ce sujet, voir le film Argentine, le soja de la faim, ainsi que l’article de Pierre-Ludovic Viollat, dans le Monde Diplomatique d’avril 2006.

- le posilac ,produit cancérigène utilisé pour augmenter de manière artificielle la production laitière . cette société n’a pas hésité à faire des menaces, du chantage de la corruption sur les médias notamment la FOX pour que les journalistes n’ébruitent pas l’information..

C’est l’élevage industriel des animaux dans des conditions sordides au nom de la sacro sainte rentabilité, c’est le pillage des mers et des océans par des pêches intensives. Dans son livre « l’écologie de marché » Paul Hawken.dénonce le système capitaliste actuel qui viole le système écologique de notre planète. Notre économie industrielle actuelle a un effet dévastateur sur le climat, sur la faune, la flore et l’eau,. La pollution est en train de modifier considérablement notre système immunitaire et notre patrimoine génétique; de plus en plus d’espèces d’animaux sont en voie de disparition. Nos activités économiques n’ont fait que dilapider les hydrocarbures, provoquer la famine pour 20% de la population mondiale…

Nous avons crée une économie gaspilleuse abusive dans tous ces procédés pillant les ressources naturelles . C’est un lourd tribu qui sera payé par des générations non encore nées. 30 millions d’espèces qui partagent la biosphère en déclin dont plusieurs milliers auront disparu d’ici quelques années.

- Des monstres dénués de toute éthique

Quand la tragédie du 11 septembre s’est produite, l’or a augmenté, les courtiers ont spéculé pour leurs clients qui ont doublé leurs avoirs

Lorsque l’Irak a été envahi en 1991, les courtiers priaient pour que Saddam Hussein résiste et mette le feu aux puits de pétrole pour faire envoler le prix du baril. Les courtiers étaient sur les charbons ardents le baril est passé de 14 à 40 dollars et des milliards de dollars se sont fait grâce à la guerre, sur la misère et la détresse. Il est vrai que la destruction crée des perspectives.

Il est reconnu que la montée du fascisme en Europe a été sous tendue par les grandes sociétés qui ont massivement investi dans l’Allemagne et l’Italie Pendant la guerre General Motors , Ford ont continué à produire en Allemagne et le Fanta orange a été crée par Coca cola pour continuer à commercialiser ses boissons Sans parler de la société Ibm et de ses cartes perforées qui ont permis le fichage de millions de personnes et de gérer administrativement la question juive. Collaboration passive ou active peu importe quand les bénéfices sont au rendez-vous

Et depuis bien d’autres puissances financières de connivence avec les appareils étatiques ont soutenu et soutiennent encore en sous main dans le monde entier des régimes dictatoriaux qui bafouent ostensiblement les droits de l’homme, ferment les yeux sur le travail des enfants, maintiennent des régions entières en état de guerre pour écouler leur armement, faire monter les prix, spéculer de toutes les manières possibles et imaginables.

Quand les scandales émergent les protagonistes jouent aux vierges effarouchées ou aux trois singes qui n’ont rien dit, rien vu et rien entendu. Les sociétés sont mondiales et les gouvernements ont perdu tout contrôle Le capitalisme commande les hautes sphères des états.

Une lueur d’espoir ?

Un peu de partout des voix commencent à s’élever contre ce système. Le mouvement altermondialiste, composé d’acteurs très divers proposent un ensemble de valeurs sociales et soucieuses de l’environnement comme moteur de notre développement Ce mouvement né dans les années 1990 est trés hétérogène mais des valeurs communes semblent le fédérer ::

· Justice économique, et autonomie des peuples; ·

la protection de l’environnement;

· respects des droits humains fondamentaux ;

· une contestation de l’organisation interne, du statut et des politiques des institutions mondiales telles que l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le Fonds monétaire international (FMI), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le G8 et la Banque mondiale ;

· une recherche d’alternatives, globales et systémiques, à l’ordre international de la finance et du commerce.

 


Autres articles

Répondre

the new world of mimi-km |
Mots perdus dans les temps ! |
lolypop38 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog ysa
| Maladie de Hirschsprung
| Maigrir toujours et toujour...