Archive pour juin, 2007

EXPERIENCE AUX FRONTIERES DE LA MORT OU NDE

Ocean_d_multitudes_m

laissons la parole à Eric Raulet , auteur de lumières obscures co-fondateur de ONDES (observatoire d’observation sur les enigmes scientifiques, dissout depuis peu)

des millions de personnes dans le monde pensent avoir entrevu ce qu’il y a après la mort. Pure hallucination ? À voir…

« Je me rappelle avoir crié “Je ne veux pas mourir !”, de toutes mes forces, mais cela ne fut pas entendu. Aussitôt un bruit de fer amplifié me parvint, désagréable. » Le 12 janvier 1961, Solange est en clinique pour donner naissance à son deuxième enfant. Mais l’accouchement prend une tournure inexplicable. « Déjà, je me retrouvais plus vivante que jamais, légère. Je parcourais la salle, regardais, indifférente, mon corps et les médecins qui s’affairaient autour. Les murs s’éloignaient. Tout était plus lumineux. Attirée par une force toute puissante, à une vitesse incomparable, comme aimantée mais sans vertiges, je m’engageais dans un tunnel étroit, sombre ».

Ainsi débute l’un des plus émouvants et des plus complets témoignages d’expérience aux frontières de la mort

Mais redonnons la parole à Solange. Pas très à l’aise, elle se sent avancer, toujours très vite. Un point lumineux apparaît. « J’allais vers lui. Il devenait de plus en plus grand, de plus en plus lumineux ; il m’attirait. Et voilà que la lumière m’apparut comme un gigantesque soleil. J’entendis prononcer mon nom, puis mon grand-père se trouva auprès de moi. Il était radieux. Il me dit : « Viens ». Aussitôt une camarade de classe, qui nous avait quittée à dix ans s’approcha. Elle était belle, lumineuse resplendissante d’amour ; elle m’encouragea. Alors, je pénétrais dans cet océan de lumière, et là, il n’y a pas de mot. Je recevais toujours plus d’énergie, toujours plus d’amour, une communion telle, que je devenais lumière, amour, énergie toute puissante. »

La lumière se fait encore plus intense, et elle l’invite à regarder sa vie. Solange ressent une énergie qui se surmultiplie, un bien-être virant au bonheur sans limite. Et puis cette incroyable sensation. « Voilà que je suis dans une compréhension si grande que je deviens le Tout, que je sais Tout, et que de plus, cela est simple, facile à comprendre. Je suis cette Connaissance. Je veux la garder en mémoire ». Moment merveilleux mais fugace. « Je vois qu’elle me quitte, qu’elle m’est ôtée. Je resterai toujours nostalgique de ce savoir ; j’ai su, et je ne sais plus. Je regardais de tous côtés. Je cherchais le temps. Il n’y avait pas de temps dans cette réalité ; le temps n’existait pas. ».

« J’émis un désir, un désir de liberté de mouvement ; alors la lumière pleine d’amour me regarda, me demanda « Veux-tu revenir sur la terre » ? Elle me montra quelques passages de ma vie future ici, et me demanda si cela ne serait pas trop difficile. C’était de grandes épreuves. Remplie d’une telle puissance d’énergie et d’amour, je dis « oui ». C’était un choix. Il y a 43 ans maintenant, que j’ai vécu cette expérience. Elle est toujours aussi présente en moi, et rien ne peut l’effacer ou l’atténuer. »

Un cas exceptionnel, Solange ?

(suite…)

IMI (institut metapsychique international)

une approche scientifique du paranormal de l’IMI

SITE DE L’IMI

le bonheur de lire/ MARIE BATAILLE

Bisou

QUELQUES POEMES DE Marie Bataille

ce matin je me suis rassasiée des poèmes tendres et sucrés de Marie Bataille
je vous en donne le lien et immergez vous dans cet océan de tendresse

et puis une bonne nouvelle les députés Européens viennent d’interdire le commerce de fourrure des chats et des chiens dans l’union européenne

parlement européen

session plénière du 18.06.2007Candy_et_ses_parents
AUTRE LIEN  POEMES DIVERS SUR LES CHATS
 

EXPERIENCE INTIME FOI OU CONVICTION????

Au détour d’une conversation avec…………..une bloggueuse qui par son attention et sa gentillesse est devenue pour moi une amie, nous avons mis en lumière la chappe de plomb , les tabous enfin je ne sais pas quel mot écrire qui recouvre notre croyance dans la survie « d’un quelque chose de nous »apres notre vie terrestre. j’ai décidé de vous faire partager dans une nouvelle rubrique  » paranormal » mes lectures et mes interrogations sur le sujet et lorsque j’oserai d’avantage mes expériences personnelles.

je n’ai aucunement la prétention d’affirmer quoi que ce soit, mais l’idée du rien, du vide, du néant me fait si peur…………………..

JOURNAL INTIME SUR LE WEB

Ce matin j’ai encore flané sur le web et j’ai lu un article sur les motivations qui nous poussent à écrire nos journaux intimes sur le web.

cet article qui ne fait qu’effleurer le sujet a le mérite de poser une question essentielle à mon sens » sommes nous vraiment nous même lorsqu’on écrit sur une page web qui sera lue par d’autres, ne voulons nous pas nous montrer meilleurs que nous sommes?

l’intimité d’un journal de papier enfermé dans le secret d’une armoire ou d’un secrétaire n’est elle pas le garant de notre véritable visage?????

Peu importe après tout, en ce qui me concerne écrire mes émotions c’est une thérapie

c’est comme si ces émotions je les revivais en essayant toutefois de les apprivoiser

les écrire ou les transcrire c’est par la magie des mots les mettre un peu à l’extérieur de moi et ainsi les rendre moins vives lorsqu’elles ont été douloureuses.

journal intime sur le web

ABSENCE

aujourd’hui il a fait tres chaud et orageux.
j’ai ouvert mon blog avec un pincement au coeur car il y a dessus l’album de mon adorable velours
il me manque tellement mon petit ange félin
oui je n’ai pas honte je pleurs mon amour de chat
je pleurs et j’ai mal mal mal …..
je m’en fous des dires des autres
aimer un animal ca n’empeche  pas d’aimer les humains
bien souvent on oppose ces deux formes d’attachement  balivernes conneries
nous devrions tous avoir le coeur assez grand pour y accueillir toutes vies
la vie est ainsi faite au fur et à mesure quand nous avancons en age nous perdons tout ceux que nous aimons
j’ai découvert aujourd’hui pourquoi j’avais peur de la vie c’est pour cela la perte des êtres que nous aimons et nos petits animaux de compagnie en font partie
ignobles sont les maisons de retraite où les animaux ne sont pas acceptés car lorsque des personnes agées y sont admises bien souvent elle sont séparées de leur compagon fidèle
par cette séparation forcée on les fait mourir une première fois
il y aurait tant à raconter sur les structures d’accueil des personnes agées ou handicapées un jour je le ferai pour en avoir été le témoin direct de par mes activités professionnelles.

 

mon adorable félin

A MON PETIT COMPAGNON A QUATRE PATTES

comme chaque matin ,tu es venu au pied de mon lit

j’ai tendu la main et caressé ta douce fourrure couleur de vie

tu as alors posé sur moi tes yeux d’ambre jolis

et mis ta petite patte les griffes rétractéess sur mon ennui.

puis d’un bond rapide et agile tu es parti

pour te coucher délicatement devant la porte

en relevant ta frimousse d’angora au nez aplati

et agitant légèrement la queue comme indécis

. comme chaque matin dans le couloir je t’ai suivi

je me suis penchée et dans mes bras je t’ai pris

et dans la chaleur de ta robe mon visage j’ai enfoui

comme pour adoucir les chagrins de ma vie

la journée s’est étirée avec ses habitudes polies

animées de temps à autres par tes espiegleries

de tes bonds dans l’herbe pour attraper une fourmi

de tes essais timides et maladroits pour chasser les souris

. mon petit compagnon à quatre pattes au ronronnement apaisan

mon petit compagnon , mon petit velours calin et confiant

mon petit compagnon discret mais tellement présent

j’ai mal au coeur et à l’ame car ce soir tu nous as quitté si rapidement

laissant, dans un soubresaut fatal, échapper de ton corps si fragile,la vie

je te dis simplement au revoir mon petit chat si aimant

et te remercie pour avoir de ta présence caline et soyeuse

rechauffé le froid de mon coeur tout encore meurtri

de l’absence implacable de mes chers disparus

 

ce soir  je n’ai pas le courage de choisir et de mettre une photo de Velours sur ce billet.

CE MATIN J’AI TROUVE LE BONHEUR

 

En ouvrant ma boite à lettres j’ai trouvé le bonheur
celui apporté par une petite missive rose
tendrement écrite à l’encre de ton coeur.

En ouvrant l’enveloppe j’ai trouvé la paix
celle apportée par la tendresse d’un fils pour sa mère
intimement lié à celle qui l’a porté sans regret

En lisant le billet délicatement coloré j’ai trouvé la vie
celle apportée  par tes mots simples de reconnaissance
timidement couchés sur le blanc du papier jauni.

En recevant ce poème  enveloppé de mon amour
celui donné sans mesure et sans condition
envoles toi vers ta vie d’homme  libre
que j’espère remplie de beauté et de passions.

Merci des millions de fois mon fils chéri
toi aussi tu m’a tout apporté

the new world of mimi-km |
Mots perdus dans les temps ! |
lolypop38 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog ysa
| Maladie de Hirschsprung
| Maigrir toujours et toujour...